club de plongée

GALATEE


CERBERE
Pâques 2002




STAGE DE PLONGEE A CERBERE DU 29/03/2002 AU 02/04/2002

pour l’obtention du niveau 2 ou 3



Le rendez-vous gare d’Austerlitz  était fixé à 21h15 ce jeudi 28 mars sur le quai. Tout le monde  est là ou presque. Après avoir parcouru tout le quai, notre voiture est en tête du train pour l’instant, nous montons dans le wagon et prenons place dans nos compartiments et nos couchettes. Très rapidement Franck me dit : »je te l’avais dit que je n’aimerai pas la couleur des rideaux, çà n’a pas loupé, je n’aime pas la couleur des rideaux ».

Vers 21h56 le train s’ébranle et avance lentement. Sur le quai, Carol nous salue de la main. Sa silhouette s’éloigne petit à petit puis bientôt disparaît. La pauvre, elle part « bosser », seule demain pour une semaine en Corse. Quelle vie !

 Dans le but de parfaire notre culture générale, un petit mot sur Austerlitz. Petite ville de Tchécoslovaquie où l’équipe de France de tennis a remporté une brillante victoire en Coupe Davis en mille neuf cent quatre vingt…euh non ça c’est pour la gare de Lyon. Revenons à Austerlitz donc, ville de l’ancienne Tchécoslovaquie où l’armée de Napoléon c’est illustrée par une victoire sur les soldats des empires russes et autrichiens le 5 décembre 1805. En souvenir de ce jour on a décidé de nommer cette gare « Gare d’Austerlitz ». En Angleterre ils ont choisi Waterloo pour une de leurs gares ; c’est nul c’est une défaite !

La majorité d’entre nous s’est couchée rapidement. Le rire de Jean entendu à travers la porte entre deux périodes de sommeil fait froid dans le dos. Mais c’est un plus dans l’atmosphère surchauffée du compartiment. Au matin nous sommes réveillés par la voix d’un agent de la SNCF qui, à partir de Perpignan, annonce un peu avant l’entrée en gare, la ville où le train s’arrête et le temps d’attente. Avec l’accent local on entend successivement à intervalle irrégulier Argelès-sur-mer, Collioure, Port-Vendres,  Banyuls ; des noms qui fleurent bon la mer, le soleil et la vigne. Vers 8h15 arrivée à Cerbère. Surprise en sortant : le train est trop long ou le quai trop court, nous descendons sur le ballast avant de rejoindre le quai, vingt mètres plus loin. Autre mauvaise surprise, le ciel est gris , il y a du vent et la mer est formée. Fred et Marie-Cécile, du club de plongée Cap Cerbère, nous accueillent à la gare avec un véhicule C15 pour les sacs. Nous nous rendons au club à pied, c’est très court. A notre arrivée Fred le responsable du club  nous annonce qu’il n’y aura pas de plongée aujourd’hui à cause du temps. Nous avons tout le temps pour prendre le petit déjeuner.

 

9h30 - nous emménageons dans nos chambres à l’hôtel Arago. Franck et moi, nous nous sommes retrouvés dans la même chambre, la numéro 2, que nous avions en novembre 2000 pour notre stage niveau 2. Et çà n’est pas sans une certaine émotion que nous avons dormis dans le même lit qu’….enfin je veux dire euh ..chacun dans le lit que nous avions il y a seize mois.

 

10h  - retour au club de plongée. Pascal H. nous communique le programme pour les cinq jours à venir sous réserve d’une météo favorable.

Ensuite quartier libre. Franck et moi en profitons pour aller voir une curiosité qui nous avait intrigué en novembre 2000. Il s’agit d’un vieil immeuble en partie désaffecté. « Le Belvédère du rayon vert « , hôtel, casino, théâtre, construit à partir de 1928, fut le premier immeuble en béton armé moulé. Des personnalités telles que Mistinguett et la Reine d’Angleterre y séjournèrent. Aujourd’hui on est loin des fastes de l’époque, ça ressemble maintenant à un décor de film d’épouvante.

Nous nous retrouverons tous à 12h pour l’apéritif sur la terrasse de l’hôtel, à 12h45 pour le déjeuner dans la salle de restaurant au dessus du club, puis à 15h en salle de cours pour une révision des différentes prises pour les remontées assistées et révision des accidents de plongée, et enfin à 20h pour le dîner.

 

Samedi matin 8h, le réveil sonne. Ah oui j’ai oublié de vous le dire, Anne-Sophie n’est pas là . Franck a donc été obligé de prendre un réveil ( voir le compte-rendu de novembre 2000 )

 

8h30  - petit-déjeuner

 

9h  - rendez-vous au local de plongée. Chacun vérifie et charge son bloc et son matériel. Nous enfilons les combinaisons. Elles sont sèches, pas de problème. Il fait frais, mais le soleil est là, la mer est calme. Ces conditions météorologiques tiendront jusqu’à notre départ mardi soir.

 

10h30  - départ pour la plongée. Tout le monde est impatient avant une première plongée. Cette journée passée à attendre que la mer se calme a décuplée cette impatience. Nous trépignons comme des sprinters sur la ligne de départ avant une course. Nous sommes tous dans la même galère, je veux dire sur le même bateau, le "Cap Cerbère". Pascal H., tout sourire, s’avance vers nous, une feuille à la main et annonce les palanquées. Chacun  attend son nom comme un enfant sous le préau le jour de la rentrée. Il termine par « et enfin Pascal avec Marie-Cécile. ». Pour ce stage, il y a six aspirants N2, quatre aspirants N3 et Bruno. N3 accompagnant Monique son épouse qui est la seule représentante de la gente féminine. Pour l’encadrement c’est encore pire :3 hommes. Marie-Cécile comme monitrice de Cap Cerbère, venant doubler l’effectif féminin, a été accueillie en bienfaitrice. Quand Pascal H. a dit : "Pascal. avec Marie-Cécile. ", tout le monde s’est tourné vers l’heureux élu les yeux chargés de jalousie. Quelques sifflets et plaisanteries sont partis çà et là . Il ne les a pas entendus. On pouvait voir, à cet instant, dans ses yeux, la jubilation. Des images défilaient dans sa tête. Il se voyait déjà planant dans le grand bleu, Marie-Cécile dans ses bras, pour une remontée assistée de rêve avec une prise que nous n’avions pas vue la veille. Sa plongée ne s’est pas déroulée tout à fait comme ça. Que s’est-il passé ? Le secret reste entier aujourd’hui. Marie-Cécile n’a replongée avec nous que  lundi ou mardi. Pour le reste de la troupe, cette plongée de réadaptation s’est bien passée.

 

12h30  - déjeuner

 

14h30  - rendez-vous au club

 

15h30  - départ pour la plongée. Premiers exercices au fond.

 

17h  - cours pour les futurs niveaux 3 : réaction face aux accidents de plongée.

 

19h30  - apéritif à l’hôtel

 

20h  - dîner

 

Dimanche 7h30  - petit déjeuner  pour les N3

 

8h  - rendez-vous au local de plongée. Petit déjeuner pour les N2.

 

9h  - départ pour la plongée pour les N3. Les N2 partiront 30 mn plus tard.

 

10h30  - révision des tables de décompression pour les N3.

 

12h45  - déjeuner

 

14h30  - rendez-vous au centre de plongée

 

15h30  - départ pour la plongée.

 

17h30  - cours : organisation de la plongée.

 

18h  - dégustation de différents Banyuls  au magasin « La Roumaguère » face à la plage. Certains d’entre nous reviendrons chargés, au sens propre et au sens figuré.

 

20h  - dîner

 

Lundi  7h30 - petit déjeuner pour les N3.

 

8h  - rendez-vous au club. Pascal et Jean nous demandent de nous préparer à  plonger à -60 m car la visibilité n’est pas très bonne et compte tenu du type d’exercices de ce matin nous pourrions être amener à descendre plus bas que prévu. Ils ajoutent qu’il ne faut qu’on s’inquiète car ils emmènent des tables qui vont jusqu’à -80 m. Pour détendre l’atmosphère sur le bateau, ils nous rappellent que nous sommes le 1er avril.

La journée de lundi sera semblable à celle de dimanche à ceci près : le cours de l’après-midi sera remplacé par l’examen théorique pour les candidats au niveau 3 et le dîner aura lieu vers 21h. Muscat à l’apéritif, vin blanc, vin rouge pendant le repas, gâteau et champagne pour fêter l’anniversaire de Xavier né un premier avril et de Monique, Pascal , Philippe et Rémi dont les dates anniversaires étaient proches.

 

Mardi  8h - petit déjeuner.

 

9h  - départ pour la plongée. Nous sommes 6 plongeurs sur le « Cap Cerbère » qui peut en contenir une trentaine. C’est le grand confort ! Dernière plongée à -40 m.

 

9h30  - départ du deuxième bateau avec les N2 et leurs moniteurs.

 

10h  - rendez-vous en salle de cours pour un oral de contrôle individuel en complément de l’écrit, sorte d’oral de rattrapage pour les N3.

 

12h30  - déjeuner.

 

14h30  - rendez-vous au club.

 

15h30  - départ pour la dernière plongée.

 

16h30  - retour au centre de plongée. Chacun range son matériel et charge son sac dans le C15. Puis retour à l’hôtel pour la dernière douche et le rangement des effets personnels.

 

19h  - rendez-vous en salle de cours pour l’annonce des résultats. Ont obtenu leur niveau 2 : Philippe ., Pascal ., Xavier ., Pascal . et François et leur niveau 3 : Franck  P., Rémi . et Bruno .. Compte tenu de leurs qualités, je ne doute  pas que Monique . et Joël . obtiennent rapidement le niveau qu’ils étaient venus chercher à Cerbère

 

Merci à tous les membres du club Cap Cerbère pour leur accueil et leurs compétences. Merci aux moniteurs Jean L. et Denis R.. Merci à ceux qui ont participé à la préparation de cette sortie, en particulier Pascal F. pour le matériel. Et enfin merci à Pascal H. pour l’organisation et l’encadrement de ces cinq jours de plongée.

 

Bruno

 



Quelques photos réalisées par Bruno.



Retour